L’écologie et les citoyens

EcologieQUE DISENT LES VERTS (écologistes Français) ?

  • Il faut protéger la planète pour les générations futures et ne pas leurs laisser des bombes à retardement (déchets nucléaires, pollution à long terme, épuisement des ressources…)
  • Il faut réduire notre pollution si nous voulons continuer à vivre dans de bonnes conditions
  • Il faut arrêter de produire de façon intensive car les conséquences se retrouveront dans nos assiettes et dans ce qui est essentiel pour nous, l’eau.
  • Les verts visent au respect, à la protection, la préservation et la restauration de l’environnement, (n’épuisons pas les réserves naturelles).
  • La protection de notre environnement ne se fera que par la prise de conscience de la dégradation de l’environnement que nous réalisons chaque jour un peu plus.
  • Ne créons pas des systèmes qui pourraient nous détruire (risques nucléaires, couche d’ozone, pollutions, pesticides, réchauffement de la planète, effet de serre, épuisement des ressources naturelles…)
  • Nous devons protéger la nature et sauvegarder les grands équilibres naturels établis depuis des milliers (millions) d’années (espèces menacées d’extinction)
  • Notre modèle de civilisation devra évoluer pour faire face à une croissance démographique très importante et même une surpopulation entrainant une explosion industrielle et agricole qui risque de ne pas être suffisante pour  alimenter l’humanité future en raison de la quantité limitée des ressources naturelles.
  • Il faut rechercher un « équilibre » dans lequel le les conditions de vie seront l’essentiel et la croissance économique sera adaptée à ces critères.
  • Les Verts en France, militent pour que la société s’achemine progressivement vers un mode de vie durable en résolvant par l’action politique ses déséquilibres sociaux et environnementaux.
  • Le développement durable et les énergies renouvelables devront être imposés par les dirigeants politiques à l’ensemble du monde par des modifications législatives.
  • Les Verts en France, défendent le principe d’une réduction de l’empreinte écologique, ce qui suppose une décroissance économique sélective, concernant certains secteurs tels l’automobile, l’énergie, l’industrie de l’armement.

QUE DISENT CEUX QUI PROFITENT DE TOUT ?

  • Rien à foutre de ce qui se passera après moi, est-ce qu’actuellement nous tenons compte de ce que nos grands parents et arrières ont fait ? Pourtant il y a eu des guerres et nous avons encore des restes de ces conflits (gaz, bombes, mines, environnement détruit, blockhaus…), il y a eu les épuisements du charbon et de l’acier dans le nord nous laissant de magnifiques tas de terre (terrils) sur lesquels nous faisons du ski, de gigantesques galeries, il y a eu des destruction de sites pour l’agrandissement des villes, des pollutions industrielles, des dégradation du milieu marin (Amoco Cadiz en 1978,l’Erika en 1999…), des catastrophes (barrage de Malpasset en 1959, l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en 2001, des inondations à Vaison-la-Romaine en 1992, des éboulements naturels, les tempêtes de 1999 et Xynthia en 2010, la canicule en 2003…), et malgré tous ces traumatismes, la nature soigne ses plaies et nous réglons les problèmes quand ils se présentent et si nous ne pouvons pas, nous faisons avec, nos enfants et descendants feront de même.
  • Moi, je me dépêche d’épuiser les ressources disponibles, sinon, ce sera mon voisin qui le fera. De toute façon il n’en restera pas pour mes descendants.
  • Qui nous dit que ces perturbations climatiques ne sont pas des phénomènes cycliques comme le dit C. Allègre ? Même ceux qui ont la connaissance n’arrivent pas à se mettre d’accord.

QUE DISENT CEUX QUI VOUDRAIENT BIEN, MAIS … ?

  • En France nous représentons 1% de la population mondiale, n’essayons pas de sauver le monde avec nos petits moyens, car les autres pays ne semblent pas prêts à nous suivre – Que s’est-il passé depuis la Conférence des Nations Unies sur l’environnement de Stockholm en 1972 jusqu’à la signature du Protocole de Kyoto en 1998 et les autres rencontres internationales dont le sommet de Copenhague en 2009, simplement une petite prise de conscience mondiale et un très léger ralentissement relatif (en % de l’activité) des pollutions et une augmentation réelle de cette dernière (causée par l’augmentation importante de l’activité).
  • La production de moyens permettant l’économie d’énergie est presque toujours destructrice pour l’environnement avec des rendements faibles. Ex : les éoliennes (Fabrication des générateurs à base de Néodyne venant de Terres Rares en Chine), les panneaux solaires (eux aussi fabriqués à partir de Terres Rares), les ampoules (constituées de qqs produits nocifs).
  • A la suite du premier choc pétrolier de 1973 (= pénurie de l’énergie), le programme nucléaire démarre en France en 1974. Pour ceux qui ont connu cette période, l’arrivée du nucléaire a été un soulagement et une promesse de croissance. Fini les coupures, les insuffisances de puissance… le travail pouvait s’effectué en toute tranquillité. Les inconvénients n’étaient pas vraiment pris en compte tant les avantages étaient considérables. Je n’ai pas envie de revivre ces périodes d’insécurité énergétique. De toute évidence, les énergies renouvelables n’auront pas assez de rendement pour faire face à la demande.
  • L’écologie est un business très juteux, des perspectives de nouveaux investissements avec une rentabilité à 2 chiffres voient le jour, c’est le fond de commerce de beaucoup de Politiques qui annoncent une destruction prochaine si le basculement vers les technologies dites propres n’est pas fait.
  • Si les efforts demandés apportent quelque chose, je veux bien, mais comme tous les scientifiques ne sont pas unanimes et que le remède peut avoir des conséquences encore plus désastreuses que la maladie, il est difficile de se décider à changer un mode de vie qui ne semble pas être si polluant que ça !

TANT D’AVIS M’SAOULE !

C’est trop compliqué, militer pour des moulins à vents, c’est pas mon truc, gueuler contre le nucléaire c’est bien mais c’est qui qui alimentera mes téléphones portables, ma console, mon sèche cheveux, mon micro-ondes, ma chaîne, ma bagnole, ma machine à laver, ma télé, mon chauffage, mon métro, mon resto favori, mon frigo, mes transports de vacances… ?

En y réfléchissant, c’est vrai que j’en tape des conneries qu’ont fait mes arrière-grands-parents et même mes parents, j’me démerderai, et puis même si s’était Water World ou l’environnement de Mad Max, ce serait les jeux en réel, alors me saoulez pas avec ces problèmes ! Essayez de faire ce que vous voulez, mais SVP, ne modifiez pas mon environnement de tous les jours.