La discrimination, c’est quoi ?

DiscriminationSe faire arrêter dans la rue par la police parce qu’on a une sale gueule, ou qu’on est noir, ou arabe,  ou homosexuel, ou… c’est de la discrimination.
Ne pas se faire embaucher par un patron parce qu’on est une femme, ou qu’on a une sale gueule, ou qu’on est noir, ou arabe,  ou homosexuel, ou… c’est de la discrimination.
Ne pas pouvoir entrer en boîte parce qu’on a une sale gueule, ou qu’on est noir, ou arabe,  ou homosexuel, ou… c’est de la discrimination.
Ne pas pouvoir obtenir un logement parce qu’on a une sale gueule, ou qu’on est noir, ou arabe,  ou homosexuel, ou qu’on est chômeur… c’est de la discrimination.
Se faire licencier parce qu’on est une femme, ou parce qu’on a une sale gueule, ou qu’on est noir, ou arabe, ou homosexuel… c’est de la discrimination.

Mais alors, se faire repousser par les filles parce qu’on a une salle gueule, ou qu’on est noir, ou arabe, ou qu’on est chômeur… c’est pas de la discrimination ?
Mais non, c’est la liberté de choisir ! Et on n’a pas le droit de porter plainte ?
Mais alors, pourquoi dans les autres cas c’est de la discrimination et pas dans ce cas ?

C’est pas juste, pourquoi c’est toujours les beaux mecs et les plus riches qui se font des belles gonzesses ?
Pourquoi c’est toujours les moches qui s’tappent les cageots ? C’est pas d’la discrimination ça !

Ça me saoule, moi aussi j’veux m’taper une belle !
Ça, au moins, c’serait pas d’la discrimination !

Le mur des « lament..ables »

Mur ConAprès l’indignation suscitée par la diffusion sur le site Atlantico d’un mur d’images intitulé « le mur des cons » filmé dans les locaux du syndicat de la magistrature (SM, classé à gauche), l’affaire rebondit avec la « découverte » du présumé auteur de cette vidéo. Il ne s’agirait pas d’un magistrat non syndiqué, comme l’avait sous-entendu le site Atlantico, mais d’un journaliste de France 3 en tournage dans ce syndicat. Ce journaliste, Clément Weill-Raynal, fait actuellement l’objet d’une enquête interne à France 3, car la déontologie du journalisme n’a pas été respectée puisqu’il a utilisé des images volées à des fins que nous ignorons à ce jour et si c’est le cas il doit être puni (demandé par la profession)! Pour certains il s’agirait d’une manipulation pour discréditer les magistrats (Sarkozy dans l’affaire Bettencourt).
C’est revirements de situation « médiatiques » sont vraiment saoulant, maintenant, on ne parle presque plus du manque de respect des magistrats, à l’origine de l’orage, mais on vient de trouver un responsable. Ho ! Le vilain, il a diffusé des images volées, il doit être puni ! Mais, Monsieur, comme la plupart de ses confrères il me semble ! Que font les médias actuellement si ce n’est cette pratique contraire à la déontologie professionnelle, on diffuse les comptes en Suisse de certaines personnes, les relations diverses d’autres, on accuse sans procès, on ne se gène pas pour discréditer, pour…

Stop à l’hypocrisie messieurs les professionnels de l’information !

Une chose est certaine, c’est que ce sont des magistrats appartenant à un syndicat qui se sont permis de juger des citoyens sans autre forme de procès. Que ces citoyens soient des C…, pourquoi pas, mais ce n’est pas à des magistrats qui devraient avoir une « déontologie » professionnelle, d’afficher leur opinion sur ces personnes, dévoilant ainsi, leur évidente appartenance politique.
Il y a bien longtemps que nous ne nous posons plus de question sur le respect de la déontologie des journalistes et professionnels de l’information ! Mais nous devons nous poser des questions au sujet de ces magistrats en ce qui concerne leur intégrité qui devait être la vertu essentielle de ces personnes naturellement justes, honnêtes et irréprochables. Que penser de l’équité qui est un sentiment de justice fondée sur la reconnaissance des droits de chacun.

Les médias et les professionnels de la justice me saoulent !
Moi, je n’aimerais pas me trouver face à un juge qui a de telles idées. Attention les « Droitiers », les « Gauchers », les « Noirs », les « Blancs », les « Arabes », les « Juifs », les « Moches », les « Homosexuels »… vous pouvez tomber face à un magistrat « anti-vous », tous, nous sommes concernés, car nous sommes tous des cons pour d’autres cons. Pouvons-nous encore avoir confiance en la justice rendue ou instruite par un magistrat (seul) ? Souvenons-nous d’affaires, jugées à priori, qui rappellent ce type de comportement : « Affaire d’Outreau », « Affaire Patrick Dils », « Affaire Dreyfus »…

A bas les : « Moi j’sais tout, j’suis l’meilleur » ! Pov C…